Photos - Les amis des aveugles et malvoyants
Enregistrer en PDF L'Œuvre fédérale les Amis des Aveugles et Malvoyants sur Facebook

Symposium sur les troubles visuels chez la personne âgée organisé à Mons

Symposium troubles visuels

Le samedi 13 octobre, le Conseil Scientifique des Amis des Aveugles et Malvoyants, en collaboration avec l’UMons, a organisé son troisième symposium sur la thématique : « Avancée en âge et troubles visuels : pour y voir clair tous ensemble ! ". Le symposium transdisciplinaire d’ophtalmologie-gériatrie a réuni 120 spécialistes des deux disciplines.

Le vieillissement de la population : un défi pour les professionnels ?

Cette troisième édition avait pour particularité d’aborder la thématique du vieillissement de la population et du défi qui se pose aux professionnels du domaine puisque la prévalence de la déficience visuelle augmente avec l’âge. Le président du conseil scientifique des Amis des Aveugles et Malvoyants, le Professeur Ducobu, explique : "Après avoir consacré le premier symposium au diabète et à la malvoyance ; puis, le deuxième à la pédiatrie et la détection précoce des troubles visuels, il semblait tout naturel de se tourner vers les problèmes ophtalmologiques si fréquents, observés chez la personne âgée tels que la cataracte, le glaucome, la dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA)...".

Docteur Van Bol, dans son exposé sur les mécanismes des pathologies visuelles, annonçait que "D’ici 2050, à cause de l’accroissement démographique et du vieillissement de la population, le nombre de personnes malvoyantes pourrait tripler. On estime que le nombre de personnes aveugles atteindra 115 millions en 2050 contre 38,5 millions en 2020 et le nombre de personnes malvoyantes (déficience visuelle modérée à sévère) devrait atteindre les 588 millions d’ici 2050."

Un espace de dialogue pour les participants

Professeurs et médecins se sont succédé pour aborder les différents aspects de cette thématique : les pathologies visuelles chez la personne âgée : le glaucome, la cataracte et la DMLA ; le rôle du gériatre et de l’ophtalmologue ; le projet de vie de la personne handicapée… "Ce symposium s’adressait avant tout aux médecins (généralistes, gériatres, ophtalmologues…) mais aussi aux paramédicaux (psychologues, ergothérapeute…), ainsi qu’aux patients. Le but était de créer un espace de dialogue transversal pour tous les partenaires. Il est indispensable de briser les cloisons entre les diverses approches. Plus de 120 personnes étaient présentes" commente le Professeur Ducobu.

Consulter les présentations des orateurs.

La personne âgée déficiente visuelle au centre des débats

Quand vous apprenez que vous êtes atteint d’une maladie qui cause des dommages irréversibles sur votre vision, que faites-vous ? Vers qui vous tourner ? Comment continuer à vivre au quotidien ? Comment vous déplacer ?... Des questions que se pose couramment la personne déficiente visuelle après avoir été diagnostiquée. Et c’est à cet instant que nos différents services mettent tout en oeuvre pour accompagner et soutenir la personne afin de favoriser le maintien et le développement de son autonomie, de son intégration sociale et culturelle ainsi que de son bien-être personnel. Parmi les interventions, deux personnes âgées malvoyantes suivies par nos services ont partagé leur ressenti par le biais d’un témoignage vidéo à visionner ci-dessous.

 

Soutenez notre action

JE FAIS UN DON

Soutenez notre offre intégrée de services en faveur des personnes aveugles et malvoyantes en donnant sur notre compte
BE 49 0017 0000 0071 (BIC : GEBABEBB) :



Politique de confidentialité | Copyright | Mentions légales | Copyright © Les Amis des Aveugles 2018 | Réalisé par Comase info avec CodeWeb

Nous utilisons des cookies sur notre site pour améliorer votre navigation, personnaliser les contenus et mesurer notre audience. Vous pouvez poursuivre votre navigation si vous êtes d'accord avec cela.

J'ACCEPTE  EN SAVOIR PLUS